L’abus de consommation responsable rend heureux!

J’ai lu le nouveau livre d’Herveline et Marie, les fondatrices du groupe facebook dont je suis administratrice « Gestion Budgétaire Entraide et Minimalisme ».

« L’abus de consommation responsable rend heureux! » est un livre un peu différent de leur premier livre « J’arrête de surconsommer ». Ce n’est pas un livre qui liste tous les petits gestes qu’on peut faire pour sauver la planète, c’est un autre angle d’attaque, plus développement personnel. L’idée derrière ce livre, c’est que prendre soin de soi est la clé, pour être heureux et pour sauver la planète.

J’en suis de plus en plus convaincue. Tout est lié. Plus on va bien soi-même, plus on est en accord avec ses valeurs profondes, plus on est heureux, plus on respecte la planète et les autres.

« Et mieux nous connaître pour être au monde plus sereinement et apporter le meilleur de nous, c’est un petit peu le but de la vie, je dis ça je dis rien. »

Les auteures utilisent la trame de la méthode BISOU pour développer leurs idées.

C’est un livre « feel-good » . Je l’ai entamé en pleine déprime du dimanche soir et rien qu’à lire les prochaines pages, je me sentais mieux. Comment résister à leur humour déjanté, à la sincérité de leur démarche qui transparait sous les mots ? J’ai eu le sourire qui me montait aux lèvres des dizaines de fois lors de la lecture. J’ai ris souvent (je me visualise tout à fait éviter les tentations avec mon bouclier de feu pokémon). Et on a l’impression qu’elles se préoccupent vraiment de la vie de leurs lecteurs (un paragraphe s’intitule « Est-il possible d’être acteur de ses choix quand la vie pue objectivement du cul ? »). Il y a beaucoup d’âme dans ce livre.

Elles balancent une grosse connerie, un trucs rigolo, et juste après, une phrase qui fait réfléchir.

« Regarder les gendarmes (les insectes hein, pas la maréchaussée) copuler sur ta terrasse » suivi de « l’apaisement ne s’impose pas. Il se (re)construit. »

C’est un livre qui donne la patate, nous fait réaliser notre importance, avec des réflexions sur nos véritables besoins, sur l’immédiateté de plus en plus prégnante dans nos vies.

« Ce qui compte, c’est toi, encore et toujours, et ce qui te nourrit de l’intérieur. Et spoiler alert : ce n’est jamais faire une virée shopping de l’extrême qui te nourrit de l’intérieur. Fais de la place. Arrête de te remplir. Souffle. Tu verras qu’après, tu te sentiras tellement mieux… Satisfait.e ou remboursé.e (j’déconne). »

Cela a beaucoup résonné chez moi. Quand j’ai lu ce livre, la version avant impression, j’étais en plein travail sur le sujet, à essayer d’apprendre à écouter mes propres besoins, à répondre à mes aspirations profondes, à nourrir les différentes parties de moi que j’avais négligées. Ce qui m’a amenée à commettre l’impensable, pour une maman, passez à 80%… et prendre son vendredi. Pour retrouver ce temps précieux, ce temps ressourçant. Pour faire ce qui est important pour moi. Pour ralentir, arrêter de courir entre le travail, la maison, les enfants.

Par contre, que dire des références musicales proposées dans le livre… Si vous ne les connaissez pas, un conseil : n’allez surtout pas les chercher sur youtube. Ça n’en vaut pas la peine. Vraiment. Le magnifique « manger ma banane » rejoint ma liste des trucs que j’aurais préféré ne jamais entendre avec « cuir et moustache » et « ding dong song ».

J’ai beaucoup beaucoup aimé ce livre. A mettre entre toutes les mains sans modération. Parce que c’est un livre qui rend heureux.

3 commentaires sur “L’abus de consommation responsable rend heureux!

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour,
    Autant leur 1er ouvrage je l’ai acheté les yeux fermés autant celui ci j’irai le feuilleter avant . Dès que l’on me parle de feel good(aie les anglicismes) cela me fait fuir. J’ai l’impression d’une injonction au bonheur, développement personnel. Bref! A voir de plus près.

    J’aime

  2. Bonjour. En fait ce livre, c’est une façon complètement différente d’aborder l’écologie, en prenant le problème dans l’autre sens. La question de leur livre c’est qu’est-ce qui fait qu’on surconsomme? et comment être, comment être bien, et ne pas avoir dans la surconsommation.
    Donc oui, ça peut sonner comme une injonction au bonheur, en même temps, ce sont juste des pistes de réflexions sur ce qu’est la surconsommation et sur nos besoins fondamentaux. C’est vrai qu’on se rapproche beaucoup d’un livre de développement personnel ou de psychologie « appliquée. Donc si tu préfères l’écologie pure et es allergique au développement personnel, c’est peut-être pas le bon livre pour toi.

    J’aime

    1. Merci pour la réponse. C’est bien ce que je pensais sans compter que je n’ai pas l’humour facile. J’irai quand même le feuilleter si je le vois.
      Bonne soirée

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :